PARTI SOCIALISTE DE COMMENTRY/MONTMARAULT

dimanche 30 avril 2017

LA ROSE ET LE RESEDA

Nous célébrons aujourd'hui la Journée Nationale du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. Nous avons choisi ce texte magnifique de Louis Aragon, poésie engagée se veut avant tout un hymne à l'unité face à l'adversité : La rose et le réséda.

ROSERESEDA

 

LA ROSE ET LE RESEDA - Par Louis ARAGON

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Tous deux adoraient la belle
Prisonnière des soldats
Lequel montait à l'échelle
Et lequel guettait en bas
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Qu'importe comment s'appelle
Cette clarté sur leur pas
Que l'un fut de la chapelle
Et l'autre s'y dérobât
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Tous les deux étaient fidèles
Des lèvres du coeur des bras
Et tous les deux disaient qu'elle
Vive et qui vivra verra
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au coeur du commun combat
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Du haut de la citadelle
La sentinelle tira
Par deux fois et l'un chancelle
L'autre tombe qui mourra
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Ils sont en prison Lequel
A le plus triste grabat
Lequel plus que l'autre gèle
Lequel préfère les rats
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Un rebelle est un rebelle
Deux sanglots font un seul glas
Et quand vient l'aube cruelle
Passent de vie à trépas
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Répétant le nom de celle
Qu'aucun des deux ne trompa
Et leur sang rouge ruisselle
Même couleur même éclat
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Il coule il coule il se mêle
À la terre qu'il aima
Pour qu'à la saison nouvelle
Mûrisse un raisin muscat
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
L'un court et l'autre a des ailes
De Bretagne ou du Jura
Et framboise ou mirabelle
Le grillon rechantera
Dites flûte ou violoncelle
Le double amour qui brûla
L'alouette et l'hirondelle
La rose et le réséda

Posté par secret ps ctry à 07:00 - Permalien [#]

samedi 29 avril 2017

CONTRE LE FN !

18158012_1956634311226680_3144116871555567469_nFrançois MITTERRAND avait les mots justes face aux nationalistes, aux populistes incarnés par le FN : "Vous savez le nom qu'ils se donnent, ceux qui ont trahi leur devoir quand l'ennemi était chez nous, ceux qui ont épuisé la France dans des guerres lointaines pour l'intérêt de quelques-uns, ceux qui ont souillé son nom avec leurs instruments de torture, ceux qui l'aiment comme ils aiment leur coffre-fort, ceux qui la rabaissent au niveau d'un slogan électoral? Ils sont les nationaux! Les nationaux! La Marseillaise dans leur bouche est comme une insulte au peuple de la Liberté..."

Posté par secret ps ctry à 15:28 - Permalien [#]

Hommage aux Commentryens morts en déportation

monumentcommentry

souvenirdeportesLa Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation honore la mémoire de tous les déportés sans distinction et rend hommage à leur sacrifice. Les Socialistes de Commentry/Montmarault rendront hommage aux martyrs de Commentry, ce dimanche 30 avril à 10h, au monument aux morts de la ville.

Avant la cérémonie, nous avons souhaité porter à la connaissance du public, les 11 Commentryens morts pour la France dans les camps nazis. Souvenons-nous...Ces biographies sont aimablement reproduites à partir du travail de recherche de mémoire des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier.

José Castillo, Mathausen,17/02/41


Le 11 février 1938, ils se réfugient en France et sont internés au camp d'Argelès pendant un mois et demi avant d'être transférés à Barcarès à la 88 ème C.T.E. (Compagnie de Travailleurs Etrangers). De là, ils sont envoyés dans les Hautes Alpes pour construire des routes.

http://www.afmd-allier.com


Léon Hirsch, Marta Hirsch, et leur fils Hienz, Auschwitz 3/09/42


Nous sommes à la recherche d'une photo. Est né le 23 novembre 1903 à Rogasen/Rogozno (Prusse orientale) .Il est le fils d'Israël et de Sarah née SCHRAMEK. Il épouse Marthe BADT le 19 septembre 1929 à Eberswalde (Prusse Orientale) et ils ont un filsHeintz-Joachim/Jean , né le 20 avril 1931 à Neustetten (Allemagne).

http://www.afmd-allier.com

 


HIRSCH née BADT Marthe, Rogasen (Prusse Orientale), Commentry,

http://www.afmd-allier.com

 


HIRSCH Heinz-Joachim/Jean, Neustetten (Allemagne)

http://www.afmd-allier.com

 

Charles Steinmeyer, Struthof 25/02/44


Nous sommes à la recherche d'une photo et de renseignements complémentaires. est né le 3 mai 1884 au domicile de ses parents rue Saint-Paul à Commentry (03). Son père Edouard est chauffeur et sa mère Stéphanie née BOURGEON est sans profession. Il exerce la profession de chauffeur et est domicilié au N° 34, Quai d'Alfortville à Alfortville (94).

http://www.afmd-allier.com

 

Raymond Lecourt, Buchenwald 5/04/44


Est né le 20 juin 1922 à Villeneuve-Saint-Germain (02). Son père François est chaudronnier et sa mère Lucienne née BALLY est sans profession. Raymond est le deuxième d'une fratrie de dix enfants. La famille s'installe à Neuvic en Corrèze, puis à Commentry (03) en 1941 où les parents tiennent une épicerie.

http://www.afmd-allier.com

 

Isidore Thivrier, Struthoff 5/05/44


est né le 5 octobre 1874 à Commentry (03). Il est le 3 ème fils de Christophe THIVRIER, le "député en blouse". Il est réformé en 1895. Le 7 avril 1904 il épouse Honorine JUMEAU à Paris (15ème). Il continue le commerce de vins monté par son père, puis reprend, pendant la guerre 1914-1918, l'exploitation des Mines de Bézenet-Montvicq.

http://www.afmd-allier.com

 

Pierre Ecker, Dachau 2/07/44


est né le 31 mai 1923 à Commentry (03). Son père Raymond est tourneur sur métaux et sa mère Hortense née LALLOT est femme au foyer. Ouvrier d'usine tourneur-ajusteur il est célibataire et domicilié 6, rue Baudin à Commentry.

http://www.afmd-allier.com

 

Vital Antonin Rivier ,Langenstein-Zwieberge, 30/01/45


Il adhère aux Jeunesses Communistes en 1920 et au Parti Communiste en 1929. En 1936 il est membre de la cellule Vaillant-Couturier et secrétaire de la vente à la criée du journal L'Humanité. Il interrompt son activité militante à la dissolution du Parti Communiste le 26 septembre 1939, mais la reprend en octobre 1941, étant chargé de la diffusion des tracts.

http://www.afmd-allier.com


Emile Gazut, Dachau 6/04/45


Nous sommes à la recherche d'une photo. Est né le 17 juin 1894 au domicile de ses parents au lieudit Pourcheroux à Commentry (03). Son père Adolphe est mineur et sa mère Marie née MICARD est sans profession. Les parents vont s'installer à Saint-Eloy-les-Mines (63) où il exerce le métier de coiffeur.

http://www.afmd-allier.com



Edmond Petit, Dachau 29/04/45


Nous sommes à la recherche d'une photo. Est né le 17 juillet 1910 au domicile de ses parents 35, rue Baudin à Commentry (03). Son père Auguste est chaînetier et sa mère Marie-Hélène née CAJAT est sans profession. Incorporé le 21 octobre 1931 il est affecté au 4ème Régiment d'Artillerie, puis au 31ème Bataillon de Chasseurs à Pied.

http://www.afmd-allier.com

La rose et le réséda, poème dit par Louis Aragon

La Rose et le Réséda est un poème de Louis ARAGON, appel à l'unité dans la Résistante, par-delà les clivages politiques et religieux.

 

 

 

Posté par secret ps ctry à 14:47 - Permalien [#]
Tags : , ,

E.MACRON A ORADOUR-SUR-GLANE

Macronaoradour

Posté par secret ps ctry à 05:30 - Permalien [#]

vendredi 28 avril 2017

Le 7 mai, votons pour la République

visuel second tourNous vivons un moment grave dans l’histoire de notre pays. L’extrême droite, qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle, fait peser une lourde menace sur notre démocratie. Chacun d’entre vous doit y réfléchir et aller voter pour faire barrage à Marine Le Pen.

Aucune voix ne doit manquer à Emmanuel Macron. Ce choix n’est pas un blanc-seing donné à une politique qui n’est pas la nôtre mais le seul choix que la responsabilité impose. Soyons plus que jamais mobilisés pour notre République.

VotezEM

Posté par secret ps ctry à 07:35 - Permalien [#]

jeudi 27 avril 2017

Lettre de Benoît HAMON après le 1er tour de la Présidentielle.

BHAMONPHOTOPOSTCAMPAGNE

Cher.e ami.e,
 
Je veux vous remercier pour votre confiance pendant cette campagne présidentielle. Je suis fier d’avoir mené cette bataille avec vous, engagés dans un parti ou non, militants chevronnés ou jeunes citoyens. Avec le Conseil citoyen, qui a réuni durant plusieurs semaines 42 citoyens tirés au sort parmi plusieurs milliers de candidats et chargés d’enrichir mon projet présidentiel, nous avons ouvert une nouvelle étape de la démocratie et prouvé la maturité et la pertinence de l'intervention citoyenne à chaque étape de la vie démocratique. Ensemble, nous avons réussi à dépasser le mythe stérile de l’homme providentiel et fondé la construction de notre projet sur notre intelligence collective.
 
Hélas, j’ai échoué à déjouer le désastre qui nous était promis depuis plusieurs mois, sinon quelques années. Pour la seconde fois de son histoire, la gauche n’est représentée au second tour de l’élection présidentielle quand l’extrême droite, elle, fait à nouveau peser son ombre sur notre République. Je prends l’entière responsabilité de cet échec et j’imagine votre déception.
 
Je ne regrette pourtant rien du combat engagé pendant ces mois de campagne.
 
Les forces de gauche n’ont jamais cessé de lutter même lorsqu’elles ont été mises en minorité dans les urnes, surtout lorsque l’extrême droite se trouve aux portes du pouvoir. Emmanuel Macron est notre adversaire politique mais Marine Le Pen est une ennemie de la République. À tous ceux qui auraient la moindre hésitation, je leur dis, accompagné de toute la force de notre histoire : le Front National au pouvoir c’est demain la fin de la démocratie, la remise en cause de toutes nos libertés, et l’inégalité érigée en principe et pour commencer celle entre les femmes et les hommes. Cela, la gauche ne peut l’accepter, et c’est pourquoi j’ai appelé sans équivoque à voter pour Emmanuel Macron. C’est ici la seule position responsable et lucide.
 
Être responsable et lucide, c’est aussi comprendre que la menace que fait peser le nationalisme ne s’évanouira pas avec la victoire d’Emmanuel Macron et la mise en œuvre de politiques de dérégulation de la protection sociale, des services publics et du marché du travail. Les populismes prospèrent en Europe et ce que vit la gauche française, les forces socialistes et sociale-démocrates européennes le vivent également. Nous savons tous pourtant que seule une gauche résolue, sociale, écologique, démocratique et européenne est en mesure de faire reculer durablement l’extrême droite. La bataille culturelle et politique à mener est immense. La gauche a des territoires entiers à reconquérir et des millions de Français à convaincre. Nous devons partir à la reconquête des villes et des campagnes mais aussi des têtes et des cœurs. Ce travail sera long et exigeant mais nous ne pouvons accepter que la gauche laisse plus longtemps le terrain perdu à l’extrême droite.
 
Ce combat doit commencer dès les législatives prochaines. Si la gauche a été absente du second tour des élections présidentielles, elle ne peut en aucune manière manquer le rendez-vous décisif des législatives. Tous les efforts de rassemblement et d’unité doivent être faits en vue de cet objectif.
 
Soyez fiers du travail engagé. Loin des polémiques stériles et des affaires, nous avons mené la seule bataille qui vaille, celle des idées. Nous avons remis la gauche sur son axe historique et sa finalité première : l’égalité, la justice, et l’aspiration simple à une vie meilleure.
 
Disons-le, le manque d’unité, les trahisons parfois, ont handicapé tous les efforts de tous ceux qui, comme vous, ont mené cette campagne. Mais il faut maintenant regarder devant nous. La renaissance sera difficile mais elle sera féconde. Ma conviction est absolue : les thèmes que nous avons réussi à placer au cœur de cette campagne, le revenu universel d’existence, le partage du temps de travail, la création d’une taxe sur les robots, la reconnaissance du vote blanc, le 49.3 citoyen, la sortie du nucléaire, le retour de la police de proximité, la création d’un service public de soutien scolaire, tous ces thèmes sont ceux de l’avenir et contribueront fortement à la gauche de demain.
 
La défaite électorale n’a en rien entaché mes convictions et ma volonté de porter nos valeurs. Ensemble, demain, nous ferons vivre cette gauche sociale-écologique. Je compte sur chacun. Rien ne se fera sans vous.
 
Fidèlement,
 
Benoît Hamon

Posté par secret ps ctry à 16:04 - Permalien [#]

mardi 25 avril 2017

Hommage au capitaine Xavier Jugelé.

Capture d'écran 2017-04-25 14Aujourd'hui, la Nation toute entière a exprimé sa profonde gratitude et sa reconnaissance à Xavier Jugelé. C'est ainsi que le Chef de l'Etat lui a rendu hommage ce matin et qu'il l'a été élevé à titre posthume, au rang de capitaine et fait chevalier de la Légion d'honneur.

Lors de la cérémonie, le compagnon de Xavier Jugelé a pris la parole : "Vous n'aurez pas ma haine. Cette haine je ne l'ai pas parce qu'elle ne te ressemble pas, ajoute-t-il. Je voudrais dire à tous tes camarades combien je suis proche d'eux. Je voudrais dire à ta hiérarchie policière combien j'ai vu la sincérité dans leurs yeux et dans leurs gestes", a-t-il déclaré.

Nous devons tous prendre conscience que nos forces de sécurité font un travail particulièrement difficile, qu’elles sont exposées. Parce qu'elles protègent la République, parce qu'elles sont là pour nous protéger.

Retrouvez ici l'hommage national :

Posté par secret ps ctry à 14:54 - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 24 avril 2017

PRESIDENTIELLES : SOIREE ELECTORALE A COMMENTRY

ep20171Après avoir participé à la tenue des bureaux de vote la journée, les Socialistes de Commentry/Montmarault étaient encore sur le pont hier soir, pour les opérations de dépouillement à la salle de l'Agora, à Commentry.

Dans notre commune, le vote du premier tour de l’élection présidentielle a donné les résultats suivants: Jean-Luc MELENCHON 26,05 %, Marine LE PEN 23,23 %, Emmanuel MACRON 22,67 %, François FILLON 12,76 %, Benoît HAMON 6,73 % .

ep320173

ep20174

ep6

ep7

Peu après 20h, Cyrille Darrigade, secrétaire de section, une fois les résultats nationaux connus et la déclaration de Benoît HAMON faite, a appelé au barrage républicain contre le FN, en annonçant son soutien à Emmanuel MACRON pour le second tour, seul à pouvoir maintenir un régime républicain.

ep20179

 

 

Posté par secret ps ctry à 09:34 - Permalien [#]

dimanche 23 avril 2017

FAIRE BARRAGE AU FRONT NATIONAL

18111269_10155173057384424_317173796_oLes résultats du premier tour de l’élection présidentielle sont à l’image de la campagne qui vient de se dérouler. L’inquiétude et les affaires ont primé sur le débat de fond et l’avenir du pays.

Benoît HAMON, en partie victime du déchirement de sa propre famille politique, enregistre le score le plus faible de l’histoire du Parti Socialiste, comme ce fut le cas lors du scrutin de 1969. Il n’a pu, tout au long de la campagne, retrouver la dynamique de la Primaire. S​on abnégation, son honnêteté et son courage n’ont pas été suffisants pour inverser la tendance. Aussi, le PS se retrouve, à l’instar de la Présidentielle de 2002, à devoir faire barrage à l’extrême-droite.

J’appelle donc, sans conditions, à voter pour Emmanuel MACRON. Il est évident que face à la candidate du Front National, il est le seul à pouvoir maintenir un régime républicain.

Cyrille DARRIGADE

Secrétaire de Section PS

 

Posté par secret ps ctry à 23:00 - Permalien [#]