PARTI SOCIALISTE DE COMMENTRY/MONTMARAULT

dimanche 25 septembre 2016

Commentry : Rencontres de quartiers

echangeVous souhaitez vous exprimer sur l’avenir de Commentry ? Le Parti Socialiste de Commentry organise des rencontres de quartiers du 1er octobre au 2 octobre 2016. Cyrille Darrigade, secrétaire de section et son équipe viendront pour échanger et dialoguer avec les Commentryens.


Ecole, propreté de la ville, équipements sportifs, vie associative, urbanisme, commerces, démocratie locale... Les réunions de quartier sont faites pour vous. Toutes les idées sont les bienvenues. Contactez-nous au 06.20.17.40.41


Samedi 1er octobre - de 10h à 12h :  Quartiers Rue de la République – rue Lavoisier – Place du 14 Juillet – Rue Christophe Thivrier - Place Pierre Bérégovoy- Rue Denis Papin – Rue de la Ganne.


Samedi 1 er octobre de 15h à 17h : Quartiers Vieux Bourg – Rue de la Banne – Rue Docteur Ernest Descloux – Rue Jean Dormoy – Rue Jean-Jacques Rousseau – Rue du Plaveret.


Samedi 8 octobre de 10h à 12h : Route de Boussier – Rue Victor Auclair – Avenue et lotissement des Rémorêts – Père-Mathieu - Rue du Puits Juillet – Rue des Ecoles.


Samedi 15 octobre de 10h à 12h : HLM Georges Rougeron, Aujame, Barbusse, du Stade, Lotissement du Bois (cité Taffanel, rue de l’Europe), cité Léon Lévy, lotissements Bois des Forges et Clos du Bois des Forges.


Samedi 22 octobre de 10h à 12h :  Route de la Brande, rue de la Commune de Paris – Quartier de la Gare – Rue Jean-Jaurès – Rue du Bourbonnais.

Posté par secret ps ctry à 14:07 - Permalien [#]

Billet d'humeur - "Les puissances de l'argent ?"

cdcd0916« L'argent qui corrompt, l'argent qui achète, l'argent qui écrase, l'argent qui tue, l'argent qui ruine, et l'argent qui pourrit jusqu'à la conscience des hommes ! ». Je repense à cette citation de François Mitterrand qui résonne particulièrement bien au moment où l’on apprend que les salles communales de Commentry vont devenir payantes pour les associations organisant des tombolas et des lotos. C’est une décision du Maire. Il vient de l’annoncer dans le quotidien régional samedi.

Mais pourquoi alors parler d’argent ? Parce qu’il en parle souvent. Tout le temps. Sans arrêt. « Les économies ici, les économies là., on a plus les moyens de »… C’est une bien curieuse conception de la vie politique qui consiste à tout compter, tout chiffrer comme un moyen finalement astucieux de faire valoir le prix de son service. Vous détailler les exemples ne ferait qu’illustrer cette méthode d’un genre nouveau qui consiste à se présenter comme un syndic en mission pour éviter une prétendue faillite.

Mais dans tout cela, à quel moment parle t-on du bien-être et du bien-vivre des habitants de Commentry ? De ce qu’apportent réellement les associations, qui ont vu pour certaines, pour ne pas dire la plupart, leurs subventions réduites ? D’un centre-ville où le petit commerce perd de son attractivité et où le nombre de magasins fermés ne peuvent plus se compter sur les doigts d’une main. Que dire du quotient familial supprimé pour les tarifs de la cantine ? Que dire des voisins vigilants, des caméras ?

C’est une politique de démobilisation, de posture, du « toujours moins » qui déstabilise et ne règle rien. Gérer de manière purement comptable et par l’unique éloquence oratoire une vile, n’est pas un projet de société. Elle fera des victimes : les habitants, la démocratie, l’avenir de la ville.

Si dénoncer tout cela, c’est « chercher des poux dans la tête d’un chauve » comme m’en affuble le maire, moi au moins, je ne fais pas les poches des associations et de mes concitoyens par des choix politiques délétères.

Posté par secret ps ctry à 11:32 - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 24 septembre 2016

Le Parti Socialiste de Commentry défend le libre accès aux salles communales.

LMT24916

Posté par secret ps ctry à 10:10 - Permalien [#]

jeudi 22 septembre 2016

Locations des salles municipales : le maire monte une usine à gaz !

shutterstock_192254300S’agissant des réservations de salles pour les associations et les partis politiques, le maire de Commentry vient de monter une véritable usine à gaz. Alors qu’il suffisait d’un simple document pour formaliser l’utilisation d’un local communal, il s’évertue à mettre en place tout un arsenal administratif pour lequel il demande :

 

-       une attestation d’assurance responsabilité civile,

-       les statuts des associations/partis

-       exige la signature d’une convention.

 

L’idée sous-jacente est bien entendu de brider, faire taire les expressions contraires à la majorité municipale le plus possible ? De mieux « maîtriser » le tissu associatif pour lequel il avait déjà drastiquement diminué les subventions ?

 

Si l’on peut comprendre les impératifs de sécurité, il n’y a jamais eu de débordements. Tout ce manichéisme est insupportable​,à l’image de sa politique sécuritaire (voisins vigilants, caméras, etc.)....ça continue !!!

 

Il convient de dénoncer avec force cette aberration incompréhensible,​qui plus est contraire à la simplification qu’il appelle de ses vœux régulièrement en conseil municipal.
 

 

Posté par secret ps ctry à 18:49 - Permalien [#]

Non, Monsieur Wauquiez, l'éthique et vous, ça fait deux !

Cs9b7EvWEAAe-Qn

 

 

 

Posté par secret ps ctry à 15:55 - Permalien [#]

mercredi 21 septembre 2016

La politique de santé du bassin de Montluçon

hopitalAprès la rentrée politique de la Fédération socialiste de l’Allier qui a lieu le 10 septembre à Moulins autour des thèmes de la culture et de la fiscalité, Nicolas Brien, 1er secrétaire fédéral, député suppléant suit avec attention le devenir du Centre Hospitalier de Montluçon. Ayant rencontré tout récemment le cabinet du Ministre de la Santé, il vient d’annoncer que le recrutement de quatre nouveaux médecins spécialistes est débloqué.


Ainsi, après le recrutement de nouveaux radiologues, de nouveaux cardiologues, de nouveaux anesthésistes, le centre hospitalier de Montluçon poursuit le redressement amorcé depuis 2012, en réduisant le nombre d’intérimaires sur-rémunérés.

Toujours dans le domaine de la santé, Nicolas Brien agit pour le Centre de Châtelard. Une première réunion d’inspection a eu lieu le 14 septembre pour évaluer les solutions concrètes à mettre en œuvre pour lutter contre la vétusté des bâtiments. A terme, les patients bénéficieront d’une meilleure prise en charge et le personnel, de meilleures conditions de travail. Enfin, Le député suppléant se dit favorable à la réhabilitation du site de Carnot dont le financement sont en cours de négociation.


Ces actions s’inscrivent dans un vaste programme du Parti Socialiste « Prendre soin des autres et de soi : vouloir l’Etat social-écologique » décliné concrètement et localement. L’attention à soi, à sa santé, à celle des autres, par la consolidation de notre protection sociale, c’est le sens de notre action depuis 2012, c’est le sens de notre mobilisation pour le futur.

Posté par secret ps ctry à 21:19 - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 17 septembre 2016

Retour sur l'exposition F.Mitterrand à Montmarault

P1110505'

Bernard Martin, Maire de Montmarault, Valérie Balichard et Bruno Confesson, adjoints et Cyrille Darrigade, secrétaire de section du Parti Socialiste de Commentry/Montmarault ont inauguré ce samedi 17 septembre, l'exposition itinérante consacrée à François Mitterrand, en présence de la population, des militants et sympathisants.

On notait également la présence de Jean-Michel Guerre, Conseiller régional et de Bernard Pozzoli, Président du Groupe PS au Conseil départemental de l'Allier.

Il n'y avait pas meilleur exemple pour évoquer la mutation de la France et de l’Europe des années 70-80 que cette exposition consacrée au Président de la République François Mitterrand, à Montmarault, qui par sa position géographique est un carrefour entre les hommes et les pays. A fortiori, à l’occasion des journées du patrimoine auxquelles le Président et son ministre de la culture d’alors Jack Lang leur donnèrent l’élan supplémentaire et la notoriété que l’on peut aujourd’hui leur connaitre. A l’image des efforts consentis dans ce joli village pour mettre en valeur votre culture et votre histoire locale.

En effet, Montmarault est en quelque sorte l’hymne de nos campagnes. Ce monde rural auquel François Mitterrand était particulièrement attaché, par ses origines provinciales. Enfant de la Charente, fils adoptif de la Nièvre, ami du Bourbonnais, les particularismes de nos départements et de nos communes n’avaient pas de secrets pour lui, qui par la décentralisation, avait choisi de leur donner toute leur mesure.

De plus, l'Institut est attaché à présenter la vie et l’oeuvre du Président à tous, dans les grandes villes comme dans les petites communes parce qu’elles sont l’incarnation de notre pays, la synthèse de notre histoire de France pour laquelle François Mitterrand montrait un vif intérêt. Pour ne pas dire une réelle passion.

Car la République englobe et embrasse toutes les périodes de notre épopée commune à l’image de Montmarault qui a connu des généraux d’Empire, avec les frères de Richemont. Qui vit naitre Gilbert Desmaroux de Gaulmin, Président du Conseil général de l’Allier sous le Second Empire. Ou encore Charles Gilbert Tourret, républicain, un des premiers ministres de l’agriculture à qui l’on doit aujourd’hui l’enseignement technique de cette matière dans les lycées spécialisés. François Mitterrand était lui aussi le produit de plusieurs histoires. Quiconque tente de comprendre sa vie sait très vite qu’elle était un puzzle dont lui seul savait assembler les pièces.

P1110514'

L’exposition présentée, déroule 35 ans années de sa vie. 35 années de combats. 35 années de changements marquant l’avénement de la société dans laquelle nous vivons. Celle du progrès, de la paix, de l’ouverture aux autres et au monde. Les années 70 sont marquées par la conquête de la SFIO qu’il transforme en un puissant parti. Le Parti Socialiste capable de gouverner. 1974 et l’élection présidentielle manquée de justesse face à Valéry Giscard d’Estaing. Dès lors, le Premier secrétaire du Parti socialiste se transforme en véritable Président capable d’entrainer dans un grand mouvement collectif, celles et ceux qui attendaient le changement.

Le 10 mai 1981, il accède à l’Elysée et met en ouvre les 110 propositions pour la France : abolition de la peine de mort, 5ème semaine de congés payés, nationalisations, augmentation du SMIC, impôts sur les grandes fortunes, fête de la musique... mesures les plus emblématiques.

L’adaptation de l’idéal et du réel entraîne bien rapidement un nouveau tournant économique au milieu des années 1980 avec l’avénement d’une nécessaire politique européenne dans laquelle François Mitterrand s’engage. Et même si l’alternance de 1986 amène une majorité différente de la sienne au Parlement, il se veut garant de la Constitution et adopte la posture du père de la nation, du protecteur des Français qui lui ouvre alors les portes d’un second septennat en 1988.

Ce second septennat s’inscrit dans un monde qui change. Les conflits internationaux, la chute du mur de Berlin, l’interdépendance des économies nationales feront de lui le bâtisseur de l’Europe. L’engagement profond de François Mitterrand pour l’Europe était fait à la fois de passion et de raison.


L'inauguration s'est achevée sur une citation de F.MItterrand extraite de la Paille et le Grain : « J’ai dû m’habituer à d’autres visages de la France, celui de la montagne, de l’industrie, des corons, des banlieues. Je les ai abordés avec le même goût de connaître ce pays, le mien, si divers, si varié et pourtant semblable à lui même. Mais il me faut, pour ne pas m’égarer, garder le rythme des jours avec un soleil qui se lève, qui se couche, le ciel par-dessus la tête, l’odeur du blé, l’odeur du chêne, la suite des heures. (…) Puisque c’est la France, aussi, je me sens chez moi. »

P1110506'

Posté par secret ps ctry à 21:34 - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 16 septembre 2016

Ailleurs...

image018

Ailleurs...

Du 17 septembre au 19 novembre 2016 - Espace culturel La Pléiade - Commentry

 

Le musée de l’illustration jeunesse, à Moulins, Patrimoine du Département de l’Allier, et la ville de Commentry pour l’espace culturel la Pléiade vous proposent de découvrir cette exposition intitulée « Ailleurs… » dont le visuel est signé de l’illustrateur Georges Lemoine.

Une cinquantaine d’œuvres graphiques issues de la collection permanente du musée est présentés à la Pléiade,et témoigne de la diversité des techniques et des expressions pour évoquer ce thème du voyage, de la quête, de l’aventure…

Pour la troisième fois, après Clermont-Ferrand, Vichy et Naples, et avant une grande série d’expositions consacrée à Letizia Galli, dans toute l’Italie, le musée expose hors ses murs.

Une dizaine d’illustrateurs et illustratrices est représentée dans cette exposition, de Yan Nascimbene à Miles Hyman, de Jean Claverie à James Prunier, d’Henri Galeron à Anne Brouillard.

Les versions et visions d’un même texte, celui de Vendredi ou la vie sauvage, de Michel Tournier, par deux illustrateurs, Georges Lemoine et Jean-Claude Götting, seront l’occasion de vérifier que l’illustration est un art appliqué où la diversité des styles sert des interprétations singulières.

Posté par secret ps ctry à 11:43 - Permalien [#]

Au revoir René

Capture d’écran 2016-09-16 à 11

Posté par secret ps ctry à 11:34 - Permalien [#]