IMG_7344

Vous tremblez ? Le tremblement essentiel, maladie neurologique et génétique touche 1 personne sur 200 tous les ans. C’est la cause la plus fréquente des tremblements. Elle touche les mains, les bras, la tête et parfois les jambes dans le mouvement et perturbe l’activité quotidienne.

 

Ce mardi 6 novembre était présenté à Commentry au théâtre le film “Pierre tu trembles ?” réalisé par Marie Christine Duchalet et Pierre Gadrey avec le soutien du Parti Socialiste de Commentry et le prêt de la salle accordé par la Mairie. Dans son introduction, Cyrille Darrigade a remercié les réalisateurs d'avoir bien voulu nous faire partager leur film à Commentry tout en insistant sur l'intérêt de soigner aussi bien les maux du quotidien que les maladies plus rares par un soutien à la médecine publique.

 

IMG_7346

Pierre ? Il est atteint de cette maladie orpheline de traitement.  e documentaire émouvant, suit son parcours entre autres, dans la vie de tous les jours. Comment s’en débarrasser ? Il tentera une opération lourde permettant de stimuler par l’électricité l’arrêt des tremblements. Une opération qui sera un succès qui pour autant questionne ses proches qui ont peur des conséquences. Intimiste ce film donne de l’espoir. Certes, on ne peut guérir ni enrayer le tremblement essentiel, mais les traitements puis l’opération permettent de soulager en partie ou en totalité les symptômes et d’améliorer la qualité de vie.

 

IMG_7347

Cette maladie invalidante, la trentaine de personnes dans la salle vient la découvrir. Ou comment se laver les dents, se raser, boutonner sa chemise, se verser de l’eau deviennent impossibles. Pierre le supporte depuis plus de 14 ans. Le film montre aussi le rôle de sa compagne Marie Christine, qui témoigne telle l’aidante, accompagnatrice. Le rôle des professeurs en médecine et des neurologues du CHU de Clermont-Fd, mit en lumière, révèle à quel point notre système médical public s’est faire des prouesses et des progrès, sans que l’opération n’ait suscité la moindre dépense de la part du patient.

 

 

IMG_7350

Le documentaire voit Pierre s’interroger lors d’une marche sur un petit chemin qui sent bon la noisette. Nous suivons son chemin : angoisse, examens, médecins, explications sur l’opération et puis arrive enfin la récupération de son autonomie. Au goût retrouvé pour son travail de producteur réalisateur de film qui lui tient à coeur. Peindre aussi, jouer du piano. Bref, VIVRE ! Filmer l’humain, nous montrer l’humain : le message de Pierre et Marie Christine ce soir a permis de toucher du doigt combien la santé et la sécurité sociale sont nos biens les plus précieux. Mais aussi qu’une volonté tenace est venue à bout d’une difficulté qui semblait insurmontable. Merci de nous avoir fait partager ce moment et cet échange.