jeudi 1 juin 2017

C’est pénible, la pénibilité ?

shutterstock_288491216

Le Président de la République a décidé d’un moratoire sur le compte pénibilité qu’approuve bien évidemment son gouvernement ; tout  cela pour satisfaire le patronat. Il est bien possible aussi, par la suite que la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle, passe par pertes et profits.

Mieux que « d’essayer » cette nouvelle majorité, c’est une bonne gauche qu’il lui faut aux Législatives. C’est-à-dire, envoyer le maximum de députés qui seront vigilants et opposants si nécessaire au travail de démolition des acquis sociaux. 

Mais pour en revenir à ce moratoire, il faut y voir la volonté déguisée de donner des gages au MEDEF. Monsieur Gattaz dit « qu’il est pénible d’évaluer la pénibilité ».

Il est vrai que ceux qui veulent lui donner raison n’ont sans doute jamais éprouvé la rudesse des conditions de travail à l’extérieur, dans le bâtiment, dans les industries lourdes pour ne citer que quelques exemples auxquels on peut ajouter le travail de nuit et/ou posté. Car la seule pénibilité qu'ont connue Édouard Philippe et Emmanuel Macron, a été de choisir entre la haute fonction publique et Areva pour l'un et Rothschild pour l’autre.  

Il revient à la gauche et aux Socialistes de dire que ce moratoire est inacceptable, car il va priver les salariés du privé exposés à au moins un facteur de pénibilité, de partir plus tôt à la retraite. Ou encore de se former ou de travailler à temps partiel. 

Le gouvernement de droite, en réponse aux critiques, a dit vouloir simplifier le compte pénibilité. Ce qui veut dire en langage diplomatiquement correct qu’il sera vidé de sa substance. 

Posté par secret ps ctry à 13:31 - Permalien [#]

Législatives : le clip de campagne du PS

 

Posté par secret ps ctry à 07:19 - Permalien [#]

mercredi 31 mai 2017

[Elections Législatives 2017] 🤔👫 Rôle et missions des députés

18738871_10154859339752991_9042204442999791015_o

Posté par secret ps ctry à 12:40 - Permalien [#]

La justice sociale d'abord !

Capture d’écran 2017-05-30 à 23

 

 

Posté par secret ps ctry à 05:36 - Permalien [#]

mardi 30 mai 2017

#Législatives - Proposition n°16 - Défendre le compte pénibilité

facebook-18

Les droits de chacun à la retraite en prenant en compte les carrières longues, les périodes d’interruption professionnelle et la situation des femmes. Engager la réforme du RSI. Défendre le compte pénibilité. #Justicesocialedabord.

Posté par secret ps ctry à 23:33 - Permalien [#]
Tags :

Voulez-vous des députés pour soutenir M. Macron ou pour vous représenter ?

Dans ce nouvel épisode, Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste, rappelle que pour les citoyens l’objectif des élections législatives est d’élire des représentants et non pas seulement de donner une majorité au Président de la République.

L'Edito de Jean-Christophe Cambadélis #38 - Voulez-vous des députés pour soutenir M. Macron ou pour vous représenter ?

Posté par secret ps ctry à 06:56 - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 29 mai 2017

GRAVIR LA ROCHE DE SOLUTRE

rochesolutreDimanche 4 juin 2017, les amis proches de François Mitterrand et sa famille, graviront la Roche de Solutré. 

Du haut de son histoire séculaire, cette falaise tutoie les nuages et a vu défiler l’humanité, dans ses prémices, sa grandeur, ses pages sombres aussi.

Au pied, les vignes courent. Elles tracent le chemin du départ. Ce « camino » de l’ascension rituelle, François MITTERRAND l’a emprunté la première fois, en 1946, avec son beau-frère, Roger GOUZE. Du sommet de cet escarpement calcaire, Solutré s’offrait à eux en un spectacle magnifique. C’est alors qu’ils firent le serment, au lendemain de la Libération, de toujours gravir la Roche, le week-end de Pentecôte. Une heure pour atteindre l’extrémité, autant pour la redescendre.
 
Plus de vingt ans ont passé depuis la disparition de François MITTERRAND, mais le souvenir est là,  comme le parcours de son ascension à la tête du pays. Il ne fut ni pavé de roses par ses adversaires, ni rendu rectiligne par ses partenaires de gauche.

Au début de ce rituel, le cercle de fidèles se tenait limité à la famille et aux proches. Le magnétisme du pouvoir aidant, le Président, aux firmaments de sa carrière politique, suivi par son chien Baltique, l’était ensuite d’une cohorte de journalistes parisiens et de compagnons politiques.
 
Dans sa tenue décontractée, qui n’enlevait rien à la figure charismatique de l’homme de Château-Chinon, le gravissement était assuré d’un pas lent et mesuré. Donnant du « temps au temps », le Président laissait s’essouffler les pressés, avec la malignité d’un paysan sachant parfaitement que l’on ne monte pas la Roche à grandes enjambées.

solutre2Dans un silence propice aux respirations, il était, durant la route, taiseux comme peut l’être le Morvan, peu prodigue aux secrets. A son arrivée, il distillait alors les petites phrases et les bons mots, commentant les années passant, sa solitude aux lendemains de la déroute des législatives de 1986, son opposition au gouvernement Chirac. Mais aussi la vie qui passe, comme la Charente coule à Jarnac, charriant le passé.
 
Alors, que voyait François MITTERRAND, hormis le haut des cimes ? Les brumes du fond de Saône, la barrière du Jura, le vieux pays recru d’épreuves. L’avenir aussi, le sentiment profond de s’élever, dans une grand liberté intérieure, pudiquement partagée. De quelques gestes, expressions du visage, il balayait la France du regard. La France qu’il connaissait dans ses moindres recoins et avec laquelle, il épousait tous les contours de l’histoire.
 
Gravir Solutré aujourd’hui, c’est perpétuer le rituel Mitterrandien. C'est aussi retrouver la source qui a fait lever le ferment du socialisme, à la mine, à l’usine, aux champs et au bureau, pour le progrès et l’humain. C’est encore fouler la terre des Gaulois et des Résistants.
 
Rester attaché aux symboles, ce n’est pas se fondre dans la passé. C’est regarder droit devant, puisque en politique, il faut déjouer les impasses, les déviations, les ronces avec persévérance. C’est le message du Solutréen de Pentecôte, qui dans les obstacles et les embûches,  se souvenait que, « lorsqu’il y a une volonté, il y a un chemin ».

Posté par secret ps ctry à 10:41 - Permalien [#]
Tags : ,

#LEGISLATIVES - Proposition n°15 - Défendre le dialogue social et les droits des salariés

Pas de recours aux ordonnances et pas de recul des droits des salariés sur le code du travail et respect des partenaires sociaux et du Parlement; renforcement de la démocratie sociale dans l’entreprise : la moitié des membres votants dans les conseils d’entreprise pour les représentants des salariés.

 

twitter-17

 

Posté par secret ps ctry à 06:26 - Permalien [#]

dimanche 28 mai 2017

#LEGISLATIVES - Proposition n°14 - Pour investir en France, il faut réinvestir le projet européen.

Consolidation du pacte de sécurité européen contre le terrorisme imposé et engagé par la France, et Europe de la défense ; mobilisation pour un plan eu- ropéen d’investissements de 1 000 milliards d’euros consacré à la transition écologique et à la recherche; action forte de la France pour un pilier social protecteur pour les Européens et pour réviser la directive sur les travailleurs détachés pour lutter contre le dumping social ; engagement d’une initiative de la France pour l’indépendance énergétique de l’Europe ; gouvernance écono- mique de la zone euro ; lutte contre l’optimisation et l’évasion fiscales par une taxe sur les multinationales.

facebook-15

Posté par secret ps ctry à 21:25 - Permalien [#]

#LEGISLATIVES - Proposition n°13 - Pour la démocratie

Encourager la diversité des formes de consultation des citoyens, participation citoyenne à l’élaboration de la loi par l’usage du numérique, proposition de loi citoyenne examinée par session parlementaire; renforcement des droits et du rôle du Parlement (initiative de la loi, évaluation et contrôle des politiques publiques) ; évolution du mode de scrutin par l’introduction d’une part de pro- portionnelle ; reconnaissance du vote blanc et extension du droit de vote aux étrangers non communautaires pour les élections locales, qui existe déjà pour les ressortissants européens.

facebook-14

Posté par secret ps ctry à 06:23 - Permalien [#]