samedi 6 octobre 2018

Les bains douches de Commentry, hier, aujourd'hui, demain

Capture d’écran 2018-10-06 à 16Les bains douches de Commentry, hier, aujourd'hui, demain

 

Le PS de Commentry suit avec beaucoup d'intérêt l'entretien et le devenir du Patrimoine. C'est ainsi qu'apprenant le projet d'évolution des Bains Douches, il avait rencontré la Municipalité en juillet 2016. Les bains douches de Commentry depuis longtemps à l’arrêt vont être prochainement détruits pour faire place à la construction de logements. Cette rénovation urbaine était nécessaire et ne peut être qu'approuvée dans la mesure où elle permet de valoriser le centre-ville et proposer de le repeupler. Il ne doit pas faire oublier le passé de notre ville.

Il serait souhaitable qu’une plaque rappelle l’histoire de ce bâtiment et celle de son architecte Pierre Diot à qui l’on doit aussi de belles réalisations à Montluçon de style Art Déco/Art Nouveau. Mais aussi que les mosaïques en façde soient valorisées. Qui était Pierre Diot ?  Né le 3 mars 1881, architecte, militant des oeuvres laïques et fondateur du patronage à Montluçon, Pierre DIOT a été Conseiller général Socialiste de Montluçon Ouest de 1913 à 1940. Président de la commission départementale à partir de 1935, il ne prit plus part à la vie publique après la Libération. Il fut proche de Marx et Jean Dormoy. Il est décédé à Montluçon, le 5 mai 1956.

C'est donc à lui que l'on doit les bains de Commentry qui furent mis en service par Isidore Thivrier en 1936 et dont le projet avait été initié durant la Première Guerre mondiale, repoussé du fait des hostilités notamment.

Posté par secret ps ctry à 17:02 - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 4 octobre 2018

François Mitterrand meilleur président, selon 1/3 des Français

15904727

Un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et le Figaro dresse le palmarès du meilleur président des 40 dernières années et donne la vision des Français sur la Ve République. Alors qu'on célèbre ce jeudi 4 octobre le soixantième anniversaire de la Constitution, celle-ci ne fait plus l'unanimité.

franceinfo et le Figaro dressent mercredi 3 octobre le palmarès du meilleur président de ces 40 dernières années. C’est François Mitterrand qui arrive en tête (31%), devant Jacques Chirac (26%). L'actuel chef de l'Etat, Emmanuel Macron, est avant-dernier dans ce classement. Le général De Gaulle a été écarté de l’enquête puisqu’il est systématiquement en tête de ce type de classements.

François Mitterrand meilleur président de la République de ces quarante dernières années, selon un tiers des Français

Un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et le Figaro dresse le palmarès du meilleur président des 40 dernières années et donne la vision des Français sur la Ve République. Alors qu'on célèbre jeudi 4 octobre le soixantième anniversaire de la Constitution, celle-ci ne fait plus l'unanimité.

https://www.francetvinfo.fr

 

Posté par secret ps ctry à 10:51 - Permalien [#]

mardi 25 septembre 2018

Laurence Vanceunebrock-Mialon ne s’est pas prononcée sur l’interdiction du glyphosate

Laurence Vanceunebrock-Mialon ne s’est pas prononcée sur l’interdiction du glyphosate. Agir pour l’Environnement, association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement nous apprend que la député de Montluçon était absente...

Capture d'écran 2018-09-25 16

Posté par secret ps ctry à 16:17 - Permalien [#]

🎉 Le Centre Technique Municipal fête ses 10 ans ! 🎂

42494556_1513316395435700_6129254000266051584_nSamedi 6 octobre, de 9h à 12h, le Centre Technique Municipal fête ses 10 ans de présence dans ses locaux. L'occasion de pouvoir visiter les différents ateliers, découvrir une exposition et participer à des ateliers.

Programme :

09h00 - café d’accueil et ouverture des 10 ans du CTM par Mr le Maire

09h10 - début des visites des locaux et des différents stands :

- Présentation générale : l’organisation du CTM, présentation des équipements et des chantiers réalisés.

- Pôle Entretien Patrimoine : présentation du pôle et stand sur les incivilités (diversités, coûts, nombres,…).

- Pôle Cadre de Vie : présentation du pôle et stand sur chenilles processionnaires, reconnaissance de l’ambroisie et alternative zéro phyto.

- Pôle Service des Eaux 12h00 - fermeture des locaux au public.

 

Pour tout renseignement - CTM - 7, rue de l'industrie - 04 70 09 24 34

Posté par secret ps ctry à 05:38 - Permalien [#]

lundi 24 septembre 2018

Lutter contre les déserts médicaux

42381458_1513313018769371_4497878108161966080_n

#Santé - Le quotidien régional revient ce lundi 24 septembre, sur un enjeu important pour les villes de la taille de Commentry : l'accès au médecin généraliste !

Le nombre de professionnels de santé à Commentry comparé au nombre d’habitants permet à peine 2 consultations par an et par personne. Nous approchons de la zone de tension sachant que notre démographie s’oriente plus vers les seniors.

Et s’il y a bien une chose à laquelle nous tenons, c’est l’égalité devant le droit de pouvoir se soigner. Au moment où le gouvernement fait des économies partout, mais aussi sur le dos de l’hôpital public et rabote les prestations, nous devons dire non à la sélection des risques et à la privatisation de l’assurance maladie.

Il y aurait donc ceux qui peuvent se soigner et ceux qui ne pourront plus. Nous disons que ce n’est pas juste !

42373964_1513313485435991_118600445227696128_n

 

Posté par secret ps ctry à 16:32 - Permalien [#]
Tags :

Retour d'un week-end sur le terrain

42372683_1073207419527002_4792134259005456384_o

Ce week-end, nous étions encore une fois, sur le terrain. En effet, Cyrille Darrigade, notre secrétaire,  représentant l'opposition PS, assistait aux rencontres organisées par la Municipalité. Un format qui a permis aux habitants de s'exprimer sur les problèmes quotidiens : voirie, urbanisme, circulation, environnement, espaces de jeux pour enfants, etc. C'est un exercice de démocratie directe pour associer la population, que nous organisons nous aussi chaque printemps. Il permet de répondre et réfléchir aux attentes de celles et ceux qui sont les 1ers concernés : Les Commentryennes et les Commentryens.


42351609_2103506886381475_8435059041968848896_n

L'après-midi, il s'est rendu à la porte ouverte organisée par Olivier Michaud, à la Ferronnerie La Michaudère à Commentry. Nous avons pu écouter un professionnel, véritable artisan d'art, dans son atelier, nous transmettant sa passion, nous présentant sa machine à cintrer permettant de confectionner des volutes et des barres torsadées. Mais aussi toutes les possibilités de créations artistiques, utilitaires, décoratives. Savoir faire et "savoir fer" donc, dans la tradition historique de notre commune. Travaillant ses pièces à chaud, il a débuté en fabriquant sa propre forge désormais remplacée par un matériel plus adapté. J'ai beaucoup apprécier de voir qu'il était possible d'allier de nombreuses matières comme le fer et le bois, d'élaborer des créations à partir d'objets de récupération. Monsieur Michaud, en plus des nombreuses pièces crées grâce à son talent et à son imagination, répond à des commandes spécifiques, de différents clients. Arrêtez vous admirer la fontaine du vieux bourg de Commentry pour exemple. Enfin, il recherche des synergies associant ses créations aux produits d'autres artisans de notre département. Voici l'exemple même de ce qu'il nous faut pour notre économie nationale et locale. Des productions authentiques, uniques, non délocalisables, made in France, défendant un vrai métier. Mais aussi consommer local pour faire vivre nos entreprises et assurer la prospérité de notre bassin de vie.

Posté par secret ps ctry à 16:27 - Permalien [#]

vendredi 21 septembre 2018

Eviter que les vieux démons ressurgissent


StruthofLe quotidien régional de ce vendredi 21 septembre rapporte le procès d’un négationniste demeurant dans le département, qui se déroulait au tribunal de Cusset hier, pour contestation de l’existence d’un crime contre l’humanité. A savoir, la négation de l’existence des chambres à gaz au camp de concentration de Natzweiler-Struthof (Alsace). Je n’ai pas pour habitude de commenter les décisions de justice ni même de faire valoir non seulement mon histoire familiale ou mon engagement habituellement dans ce genre de dossier. Mais les propos et les faits sont trop graves pour ne pas les dénoncer, même en l’attente d’une décision de justice qui sera rendue le 25 octobre prochain.

Pourquoi le faire alors ? D’abord, se taire, c’est accepter l’inacceptable. Je ne qualifierai son auteur pour ne pas troubler ce dossier judiciaire ni même pour lui faire une quelconque publicité, mais me contenterai de rappeler l’essentiel :
  • Sur les lieux historiques : j’ai moi même visité ce camp à 2 reprises il y a à peine 10 ans, y compris la chambre à gaz qui exista bien hélas, durant la Seconde Guerre mondiale dans le camp de concentration où ont été emprisonnées plus 53000 personnes et où plus de 22000 y sont décédées du fait des conditions inhumaines de travail et de détention, de la malnutrition, des sévices des kapos et des SS ainsi que les nombreuses exécutions par balle ou pendaison. La chambre à gaz a été construite début août 1943 en contrebas du camp et a été utilisée du 11 au 19 août 1943 pour l'exécution de détenus juifs : 57 hommes et 30 femmes, internés à Auschwitz, sont envoyés au camp du Struthof pour y être assassinés avec des sels cyanhydriques. Ce sur quoi les historiens et les auteurs s’accordent. Mais aussi les documents d’archives.

 

  • Sur le plan politique : notre ancien Député-Maire de Commentry, Isidore Thivrier, résistant, refusant les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 40 à Vichy avec Blum et Dormoy, refusant d’être nommé à la délégation spéciale municipale, résistant dénoncé, est arrêté le 7 octobre 1943. Embarqué dans le convoi N° I.202 il fait partie des 62 hommes qui sont déportés "NN" de Paris Gare de l'Est au camp de concentration du Struthof près de Natzweiler où il arrive en avril 1944. Atteint, selon le bulletin médical allemand retrouvé dans les archives du camp, de tuberculose et d'angine de poitrine il y décède le 5 mai 1944 selon l'état civil de Commentry et le JO N° 202 du 1er septembre 2000. Le 6 mai 1946, le Maréchal Montgomery attribue un certificat de service «au volontaire des Nations Unies», Isidore THIVRIER, mort pour la libération de l'Europe. En 1947, la Médaille de la Résistance lui est décernée à titre posthume. J’ajoute que c’est pour combattre ce négationnisme et rappeler l’histoire de nos déportés que nous organisons avec notre section chaque année, une cérémonie du souvenir le jour dit, chaque dernier dimanche d’avril. Non pas pour nous faire plaisir. Non pas pour et comme je l’ai entendu dire de bouches insensées, avoir le plaisir de “déposer des gerbes un peu partout” mais parce que dans notre République, les symboles comptent tout autant que les actes. L’histoire oblige autant que la mémoire.

 

  • Sur le plan personnel : arrière petit fils de Résistant interné à Compiègne, ces propos me sont insupportables et montent au point de me donner la nausée. La même mêlée à la tristesse et à l’incompréhension ressenties lors de mes visites au camp : “comment a t-on pu faire ça”. Tel Monod, je “m’interroge et je cherche à comprendre”.
En conclusion, ce négationnisme rappelle combien il est un sentiment puissant de haine, d’ignorance volontaire contre lesquelles nous devons nous battre sans relâche pour éviter que les vieux démons ressurgissent. Plus qu’à ce personnage sans intérêt, je pense à ses femmes et ses hommes morts en Alsace comme à tous nos déportés, relisant Paul Eluard qui disait si justement d'eux : Si l'écho de leur voix faiblit, nous périrons.”
C.D.

Posté par secret ps ctry à 17:54 - Permalien [#]

L'ignorance du "nouveau monde"

surprised-1184889_640

AH BON ?

La députée de Montluçon était l'invitée de la radio RMB ce vendredi matin. Il est stupéfiant d'entendre qu'elle n'était pas informée de la fermeture du guichet de Commentry et d'autres sur notre bassin. Or, nous l'interpellons depuis plus d'un an, par écrit, sur les difficultés éprouvées par notre service public comme par les usagers.

Elle s'agite et communique dans les médias, mais ne répond pas aux courriers que la section PS a pu lui faire parvenir en février dernier. Pas plus qu'elle ne se préoccupe des inquiétudes manifestes et répétées des usagers.

Son annonce l'an dernier de faire venir la Ministre des Transports est restée également sans suite. Il ne suffit plus de lui envoyer des tweets...  Et pendant ce temps là, la population ne dispose pas d'un itinéraire Montluçon-Paris performant. De nouvelles rames devaient être affectées pour régler la permutation gazole/électricité de la locomotive. La ruralité était pourtant dans ses préoccupations électorales. Elles se sont évaporées depuis.

Madame la députée, mettez autant d'enthousiasme à vous occuper du territoire qu'à l'annonce ce matin de la préparation d'une liste LREM aux municipales de Montluçon.

Posté par secret ps ctry à 09:59 - Permalien [#]

mercredi 19 septembre 2018

Clemenceau, Un Tigre au Palais-Bourbon

exposition-clemenceau

A l’occasion de la commémoration du centième anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale et de l’armistice de 1918, un hommage est rendu à l’Assemblée nationale à celui qui reste pour beaucoup le « Père la Victoire ».

Pour la première fois une exposition est ainsi consacrée à l’action et à la réflexion politiques du « Tigre », son rôle au Parlement, notamment au Palais-Bourbon. Car c’est là, qu’avec sa combativité et ses réparties légendaires, il a prononcé certains de ses discours les plus mémorables.

Cette exposition permet de découvrir les nombreux fonds conservés par la Bibliothèque de l’Assemblée : manuscrits, affiches ou tableaux pour la plupart inédits ou méconnus.

Accès et Horaires d’ouverture :

L’exposition a lieu du 15 septembre au 13 octobre 2018.
Inscription préalable obligatoire au plus tard trois jours ouvrés avant la visite.

L'exposition est ouverte :


- du lundi au vendredi de 9h30 à 18h 
- samedi de 9h30 à 17h30

L’entrée de l’exposition se situe au 33 Quai d’Orsay, Paris 7ème.
L’entrée est gratuite, se munir d’une pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport ou carte de séjour : seuls les originaux sont acceptés et correspondant à l’identité du billet).

Contrôle de sécurité à l’entrée (portique électromagnétique), les objets dangereux et les bagages volumineux sont interdits (pas de consigne et de vestiaire possibles).

Posté par secret ps ctry à 18:21 - Permalien [#]

Libérons l’investissement vert !

wind-farm-1209335_640Au nom de la sauvegarde du bien commun, nous demandons au gouvernement de lancer d’urgence un grand programme d’investissement public en faveur de la transition écologique et bas carbone, dont le montant serait isolé du déficit budgétaire.

L’été 2018, avec ses canicules, ses incendies dévastateurs, ses inondations, nous a encore rappelé combien la lutte pour conserver la biodiversité, respecter les limites planétaires et atténuer le changement climatique et ses impacts est vitale pour éviter une catastrophe écologique globale.

C’est aussi une lutte pour le mieux-être de tous. Nous affranchir des pesticides et d’autres polluants, du charbon, du pétrole, du gaz fossile… est impératif si nous voulons préserver notre santé, notre économie, la capacité d’agir des futures générations et construire une société résiliente.

Les dépenses que nous affectons à nos importations d’hydrocarbures, de produits chimiques ou d’autres matières premières non renouvelables doivent aller aux emplois locaux – notamment en développant les économies d’énergies et de matières, les énergies renouvelables et une agriculture durable. Et cela au profit des territoires, sans lesquels la transition écologique ne se fera pas. Or les émissions de gaz à effet de serre ont crû en France de 3 % en 2017, alors que le respect de l’accord de Paris imposerait qu’elles décroissent de 5 % par an. Il faut donc changer d’échelle et mobiliser des moyens nouveaux.

Cette lutte pour un développement vert et riche en emplois requiert de mettre en mouvement de nombreux leviers. Outre une régulation et une fiscalité qui donnent les bons signaux, outre cesser d’allouer des capitaux à des actifs non durables, il est fondamental d’accroître l’investissement, dans les infrastructures physiques comme dans les compétences. C’est indispensable pour réussir cette transition écologique et l’accompagner sur le plan social.

Pour la France, les investissements publics et privés nécessaires à l’atteinte de ses objectifs climatiques ont été estimés par le think tank I4CE entre 45 et 75 milliards d’euros par an (entre 2 % et 3 % du PIB). Or aujourd’hui, nous ne dépensons que 31 milliards d’euros répartis à part égales entre ménages, entreprises et acteurs publics : le compte n’y est pas.

Pour boucler l’équation du financement de la transition bas carbone, il est nécessaire de mobiliser l’épargne des ménages et des entreprises, qui ne manque pas et cherche un sens. Or cette mobilisation ne pourra être optimisée sans un surcroît d’investissement public.

Rappelons que l’un des principaux postes à financer pour réussir cette transition est la rénovation des logements. Sans aides publiques, les ménages ne s’engageront pas dans des travaux lourds dont le temps de retour est très long.

On ne fera pas plus (d’écologie) avec moins (de moyens). C’est pourquoi il est urgent de mettre en place un grand programme d’investissement vert. ll est par ailleurs nécessaire, dans le contexte actuel de forte contrainte budgétaire, d’isoler les fonds publics affectés à ce programme du déficit budgétaire, comme le ferait toute entreprise privée qui ne confond pas ses investissements avec ses dépenses de fonctionnement.

La France doit prendre cette mesure immédiatement. Rien ne le lui interdit vraiment. Et rien ne l’empêche, avec les autres Etats membres convaincus, d’engager dès à présent des négociations pour libérer l’investissement vert au niveau de l’Union européenne.

Posté par secret ps ctry à 07:51 - Permalien [#]