mardi 18 septembre 2018

Le 18 septembre 1981, l'Assemblée nationale votait l'abolition de la peine de mort.

badinterBien que les sondages d'opinion indiquent que les Français sont majoritairement favorables à la peine de mort, François Mitterrand, candidat à la présidence de la République, se déclare en conscience contre la peine de mort, le 16 mars 1981.

Lors de l'émission télévisée "Cartes sur table", il déclara :« Dans ma conscience, dans le fort de ma conscience, je suis contre la peine de mort. Et je n’ai pas besoin de lire les sondages qui disent le contraire (…) Je ne suis pas favorable à la peine de mort. » Il ajoute que, élu, il « ne ferait pas procéder à des exécutions capitales ».

Le 18 septembre de la même année, l'Assemblée nationale vote l'abolition de la peine de mort. La veille, Robert Badinter plaidait pour la fin d'un "crime qui déshonore l’humanité".

Le discours en intégralité : 

 

Robert Badinter : discours sur l'abolition de la peine de mort - Pack VOD Ina.fr

Le 17 septembre 1981, Robert Badinter - alors ministre de la Justice - prononce à l'Assemblée Nationale un discours demandant l'abolition de la peine de mort. Le projet de loi est voté le 18 à l'Assemblée, les sénateurs l'adoptent le 30 septembre. La loi est promulguée le 9 octobre 1981.

https://www.ina.fr

 

Retrouvez aussi l'analyse de Paul Quilès  :

Paul Quilès s'exprime au sujet de la déclaration de François Mitterrand sur la peine de mort lors de l'émission Cartes sur Table (16 mars 1981) sur France 2 en 2011.

 

 

 

 

Posté par secret ps ctry à 17:53 - Permalien [#]

dimanche 16 septembre 2018

PATRIMOINE : Lorsque F.MITTERRAND sauva le Quartier Villars à Moulins

19840706FM5(1)

« Dans toute ville, je me sens empereur ou architecte. Je tranche, je décide et j’arbitre ». Cette citation de François MITTERRAND extraite de son livre « la Paille et le Grain » prend tout son sens en ces journées européennes du Patrimoine. Plus encore à Moulins où il sauva de la démolition le Quartier Villars qui contient aujourd’hui le Centre National du Costume de Scène. Naturellement, ce morceau d’histoire a été quelque peu oubliée et pourtant…Commencée en 1767, la construction des bâtiments du Quartier Villars s'étend sur un siècle.

Première caserne édifiée sous le règne de Louis XV. Il reçoit divers corps d’armée, ce qui conduit à des modifications sensibles de l'architecture. Mais la Première guerre mondiale marquait le début du déclin de la caserne, la cavalerie étant progressivement remplacée par des troupes portées. Endommagé en 1940, le bâtiment principal est ensuite occupé par le corps de gendarmerie jusqu'au début des années quatre-vingt, puis délaissé.Si bien qu’Hector ROLLAND alors Maire de Moulins envisageait sa destruction totale.
Lors de sa visite à Moulins le 6 juillet 1984, l’édile de la ville-préfecture s’en ouvre publiquement au Président de la République : On m’a permis de démolir 80% (du Quartier Villars) et on voudrait me faire reconstruire » lance t-il. « Je n’y mettrai pas un sou ».

FMMOULINS671984HDV

Visite de François MITTERRAND à Moulins le 6 juillet 1984 - Crédit AFM
François MITTERRAND lui répondit : « Vous avez commencé par un grand salut à la tradition historique de la France, à la préservation de son patrimoine pour terminer d'ailleurs par un mot sceptique sur une opération particulière qui a précisément cela pour objet. Entre le préambule et la conclusion la pensée a suivi des chemins sinueux et il est normal que l'on arrive à cette contradiction. D'ailleurs, je ne suis pas bon juge car j'ai le grand tort de ne pas connaître. J'irai visiter l'objet du litige. Ce qui est vrai, c'est que vous étiez parfaitement fondé à éprouver une grande irritation quand vous observez cette contradiction de l'administration qui décide une démolition pour, ensuite, revenir sur cette décision et pratiquer la sauvegarde du patrimoine. Il y a quelque chose qui ne colle pas dans cette affaire. (…)

19840706FM3(1)Seulement le problème, c'est celui d'abord du monument et pas simplement de nos humeurs. Est-ce que c'est utile, ou est-ce que cela ne l'est pas ? Je ne peux pas me mettre à la place de ceux qui jugent que c'est utile, à la place de ceux qui pensent que ça ne l'est pas. Il doit bien y avoir une conciliation possible mais je vous connais, monsieur le maire, et quand vous dîtes que vous ne donnerez pas un sou, je pense qu'il n'en sortira pas beaucoup.

Il faudra qu'ils se débrouillent comme ils pourront. C'est un peu mon affaire mais pas trop non plus. Vous savez, je laisse plus que vous ne pensez le gouvernement agir, et en l'occurrence, il s'agit surtout, j'ai l'impression, de décisions administratives sans grande logique.
Je conseillerai cependant au ministre de la culture de venir à Moulins. Il faut qu'il voit par lui-même. Il faut juger soi-même de la réalité de ces problèmes. On peut dire : c'est un petit problème Non ce n'est pas un petit problème. Il touche la vie d'une ville, vous voulez faire des modifications, des transformations, qui peuvent être intéressantes, ce parc d'expositions. Il y a là un empêchement mais aussi le respect d'un passé respectable. Qui a raison et qui à tort, il faudra bien que vous en discutiez. Comment voulez-vous que les Français s'arrangent s'ils ne cessent de se parler comme ils y ont tendance. »
Le Président de la République alerté par les services du Patrimoine tiendra tête à Hector ROLLAND et le parc des expositions ne verra pas le jour à la Madeleine. Le 28 novembre 1984, le Quartier Villars sera classé monument historique.
La restauration du bâtiment sera confiée à François VOINCHET, architecte en chef des monuments historiques. Elle sera accompagnée de la construction d’un nouveau bâtiment pour les réserves de costumes (1 730 m2), dessiné par l’architecte Jean-Michel WILMOTTE.Avant de renaître en 2006 pour accueillir le CNCS et son régiment de costumes, les travaux prendront des années. Le cahier des charges fixait précisément en introduction l’objectif muséographique de l’opération. Egalement les lignes de conduite approuvées le 31 août 1989 par le Comité international de l’ICOM pour les musées et collections du costume.
Depuis son ouverture, le 1er juillet 2006 (et jusqu'au 11 septembre 2011), 350 000 visiteurs ont franchi les portes du CNCS. Le 500 000e visiteur en a franchi les portes en 2014, faisant de celui unique en France comme à l’étranger, le 1er musée d'Auvergne pour la fréquentation.
Entièrement consacré au patrimoine matériel des théâtre, il a pour mission la conservation, l’étude et la valorisation d’un ensemble patrimonial de 10 000 costumes de théâtre, d’opéra et de ballet ainsi que de toiles de décors peints, déposés par trois établissements nationaux, la Bibliothèque nationale de France, la Comédie-Française et l'Opéra de Paris, auxquels s’ajoutent de nombreux dons.
Empereur ou architecte, François MITTERRAND a gagné la partie.

Posté par secret ps ctry à 07:57 - Permalien [#]

mercredi 12 septembre 2018

Lettre ouverte aux Députés de l'Allier - Rapport sur l'armement des policiers municipaux

Capture d'écran 2018-09-12 09Mesdames, Monsieur les Parlementaires,


Dans un rapport parlementaire sur le continuum de sécurité, remis ce mardi 11 septembre au Premier ministre, les députés LREM Jean-Michel Fauvergue et Alice Thourot proposent 78 mesures pour améliorer la coordination entre les forces de l'ordre, la police municipale et les agents de sécurité privée. Parmi elles, l'armement obligatoire des policiers municipaux.


Sans présager de l’avenir de ce rapport, il est notable que les policiers municipaux :

 

- participent de plus en plus à des activités de police administrative (surveillance de bâtiments sensibles, maintien de l’ordre public).

 

- Sont de plus en plus de s’impliquer dans la défense des personnes et des biens. Encore faut-il leur assurer une protection maximale et les moyens de se défendre, car ils sont devenus malheureusement des cibles et ils ont besoin d’être mieux protégés face aux violences et à la petite délinquance de plus en plus explicite.


Cependant, j’attire votre attention sur le fait qu’un tel rapport, s’il venait à déboucher sur l’armement de la police municipale :

 

- signerait le renoncement à une vraie police de proximité, dont sa vocation est avant tout préventive et dissuasive, par la médiation, l’information et l’îlotage.


- Cette nouvelle disposition qui reposera sur les Maires dont les charges et responsabilités sont déjà très lourdes, entraînerait une remise en cause des missions de la police municipales, mais aussi la révision de leurs compétences et de leur formation.


Je vous alerte sur le fait que délivrer des armes à feu aux policiers municipaux revient :

 

- à accentuer le désengagement de l’Etat en matière de sécurité en faisant des protagonistes locaux, une force supplétive à la sécurité nationale, en privilégiant uniquement les missions de sécurité, de contrôle, ou de répression.

 

- Par ailleurs, à l’heure où les dotations aux communes reculent, l’armement représenterait un coût élevé pour des budgets déjà contraints.


- Il s’agirait plutôt de renforcer dans les villes intermédiaires et les villages où sont présents des commissariats ou gendarmeries, une coopération accrue. J’ajoute par ailleurs que la sécurité relève des compétences de l’Etat et que chaque citoyen a le droit à une protection de la part de nos forces nationales. On ne peut alors payer deux fois par l’impôt national et local, pour le droit à la tranquillité, afin de pallier aux éventuelles carences nationales.


L’armement de la police municipale est donc une fausse solution évidente :


  • Il ne permettra pas d’accroître l’efficacité des policiers municipaux,

  • Il n’apportera aucune amélioration à la qualité du service de la police municipale aux habitants,

  • Il réduira le temps de présence des agents auprès de la population,

  • Il occasionnera des coûts supplémentaires inutiles,

  • il ne garantit ni plus de facilités de recrutement, ni plus de capacité à garder les agents dans la durée,

  • Il comporte des risques non négligeables d’accroissement des tensions et de la violence entre les délinquants et la police municipale,

  • Enfin, il constitue un très mauvais signal envoyé par l’Etat sur la volonté des citoyens d’obtenir les effectifs de gendarmerie et de police, auxquels ils ont droit dans leurs territoires.



D’autres pistes de réflexions sont envisageables :


  • Assurer des missions de police administrative et de police du code de la route par des actions de prévention, de présence dissuasive, de médiation et également, de verbalisation sur le stationnement.


  • Instaurer une relation de confiance avec les habitants, de proximité, assurer la tranquillité  de l’espace public dans le périmètre de la municipalité. C’est-à-dire, consacrer du temps à rencontrer les associations, à aller au contact des habitants pour connaître les besoins, favoriser des liens positifs conforment aux missions de police de proximité qui doivent être celles de la police municipale.


  • Consacrer des moyens pour  accompagner les administrés lorsqu’ils subissent un préjudice. Un agent disponible peut les aider à porter plainte sur la plateforme électronique prévue à cet effet, leur fournir des informations en réponse à leurs appels.



Je vous remercie de l’intérêt que vous porterez à ce développement et reste à votre disposition pour échanger.


Bien cordialement


Cyrille DARRIGADE

Secrétaire PS Commentry/Montmarault


Posté par secret ps ctry à 09:35 - Permalien [#]

mardi 11 septembre 2018

Les députés de l'Allier doivent voter l'interdiction du glyphosate

Communiqué de presse

Mardi 11 septembre 2018




Les députés de l'Allier doivent voter l'interdiction du glyphosate

 

 

agriculture-1359862_640Ce mercredi 12 septembre, les députés voteront une dernière fois l’ensemble de la loi Agriculture et Alimentation. A cette occasion, Cyrille DARRIGADE, Secrétaire du Parti Socialiste de Commentry interpelle les 3 députés de l’Allier qui auront la possibilité de voter un amendement interdisant le glyphosate au plus tard dans 3 ans.

 

L’Allier, département agricole est particulièrement concerné par cette substance classée “cancérigène probable” pour l’Organisation Mondiale de la santé. Il s’agit de l’unique occasion par cet amendement de préserver la santé de nos concitoyens, de faire évoluer notre modèle agricole et  préserver protéger nos ressources en eau. En effet, le modèle de développement agricole qui s’est imposé est dépassé, inadapté, inefficace à tous points de vue : environnemental, économique et social. Et il est néfaste pour les agriculteurs eux-mêmes.

 

Par ailleurs, la démission de Nicolas Hulot est venue rappeler comment les lobbies ont su apprivoiser le gouvernement, influençant la décision publique. Le pouvoir politique doit reprendre la main face aux géants de l’agrochimie et de l’agroalimentaire, car les renoncements s’accumulent sur la transition énergétique, la protection de la biodiversité ou les questions de santé-environnement.

 

De plus, les conditions d’existence se sont dégradées en milieu rural. Le sentiment d’abandon se développe et s’exprime de plus en plus par des votes « Front National ». Une défiance s’est installée. Nous devons y répondre par une agriculture paysanne, assurant des revenus dignes aux paysans, un respect de la terre et une alimentation saine pour les consommateurs.

 

Il faut appeler à un sursaut profond pour que notre modèle agricole et alimentaire puisse vraiment répondre aux enjeux environnementaux, climatiques et humains de demain.

Posté par secret ps ctry à 15:54 - Permalien [#]

Le dernier combat d’El Pocho

Salvador_Allende_Gossens-Salvador Allende, Président socialiste du Chili, s’est suicidé au Palais de la Moneda il y a 45 ans aujourd’hui, ne pouvant supporter le coup d’état de Pinochet soutenu par les Etats-Unis et qui instaura une dictature militaire. De sa courte présidence, on retiendra cet élan pour la démocratique et les libertés. La sécurité sociale, la réforme agraire, la nationalisation des banques et de certaines entreprises, des mines de cuivres qui eut pour effet de doper l’économie du pays et de marquer immédiatement des résultats. Mais aussi de relancer le pouvoir d’achat par l’augmentation des salaires de 40 à 60%.

Nous ne ferons pas ici l’inventaire fabuleux des mesures prises par cet homme de bien qui a fait face à la polarisation internationale de la guerre froide. Il affronta avec une grande dignité la grave crise politique financière et économique du Chili. Face aux putschistes, grèves, attentats, complots, il a montré que le socialisme est un internationalisme et un humanisme d’abord et toujours pour les libertés humaines, économiques et sociales face aux puissances capitalistes, militaires.

Le 11 septembre 1973, ce furent les mots d’un homme qui va mourir, préférant la mort à l’exil : « vous ne pourrez plus entendre le son de ma voix. Peu importe, vous continuerez à m’écouter, je serai toujours près de vous, vous aurez au moins le souvenir d’un homme digne qui fut loyal avec la patrie. Le peuple doit se défendre et non pas se sacrifier, il ne doit pas se laisser exterminer et humilier. »

l_unite730914-1-c64aaCe même jour, François Mitterrand était en meeting à Rennes, lorsqu’il a appris la mort de Salvador Allende. Il écrivait à chaud un article paru le lendemain dans l’Unité qui concluait « Cette foi dans la raison de l’homme et dans la marche inéluctable des sociétés vers le progrès, que pèse-t-elle désormais tandis que sur l’autre plateau il y a maintenant la mort de Salvador Allende ? Nous n’avons pas fini de répondre à cette question que des millions d’hommes sur la terre poseront demain avec plus d’impatience et de colère encore. En cette matinée de deuil, je pense que s’il est d’autres richesses que l’or et l’insolence, le monde est plus pauvre aujourd’hui. »

L’histoire doit enseigner à tous les socialistes que seul le processus démocratique de conquête du pouvoir peut transformer l’individu, sa conscience, ses valeurs, ses habitudes et ses relations sociales pour le changement d’une société qui repose sur ceux qui la composent.

Posté par secret ps ctry à 12:59 - Permalien [#]

jeudi 6 septembre 2018

LES LECONS DU POUVOIR....DE LA GENERATION MITTERRAND

affiche_h-4-2661188-1323956984

16118549

index2

index

images_list-r4x3w1000-5799882d1155c-les-slogans-oublies-des-affiches-electorales_3

Posté par secret ps ctry à 17:32 - Permalien [#]

mardi 4 septembre 2018

De Rugy va t-il rugir face aux lobbies ?

primaire-gauche-francois-de-rugy-depose-sa-candidatureLa nomination de François de Rugy à la tête du Ministère de l’Ecologie en remplacement de Nicolas Hulot n’est pas nécessairement une bonne nouvelle pour l’environnement. Bien entendu, le Chef de l’Etat va faire semblant de donner des gages en direction de l’écologie politique. Mais son nouveau Ministre sera très vite jugé sur la sortie du nucléaire et la loi de programmation énergétique.

 

Interrogeons nous d’ores et déjà sur ses capacités à convaincre un gouvernement apprivoisé par les lobbies. Émettons aussi des doutes puisqu’il faut rappeler que de Rugy a renié plusieurs fois ses engagements, particulièrement en empêchant le vote de la sortie du glyphosate. Enfin, comment pourrait-il réussir face à l’urgence écologique et climatique là où son prédécesseur, médiatique, connu et populaire a échoué ?

 

Quelle sera la méthode au Ministère ? Sera ce la même qu’au perchoir de l’Assemblée Nationale où il a voulu limiter le droit d’amendement des parlementaires et demandé au gouvernement de mettre “de l’ordre dans l’ordre du jour ?”.

Souhaitons pour notre planète, nos enfants et nos petits enfants qu’il pourra donner les mêmes "coups de menton" face aux "industriels de la terre", du vivant et de tous les pollueurs et autres destructeurs qui agissent en égoïstes pour leurs bénéfices financiers, en ignorant notre santé et la préservation de la nature.

 

La-France-a-besoin-d-un-grand-plan-veloEn guise de cadeau d’arrivée au Ministère de l’Ecologie, De Rugy trouvera le “plan vélo” mort-né. Il devait être annoncé vendredi mais devra attendre. Il prévoyait une indemnité vélo kilométrique obligatoire pour tous les employeurs, un nouveau coup de pouce pour l'achat d'un vélo électrique. Les associations espéraient également 200 millions d'euros par an pour construire des pistes cyclables. Rien de tout cela. Pourtant, le réchauffement climatique, lui n’attend plus et les effets de la canicule cet été en sont une manifestation supplémentaire.

 

rechauffement-climatique-france

Bien entendu, on pourrait rétorquer que l’écologie est "réservée aux bobos", "qu’elle provoquera une catastrophe économique", que "les Français ne mangeront plus à leur faim". Et pourtant, ce sont les inégalités sociales et environnementales qui fragilisent et fragiliseront les plus pauvres et plus précaires.

Ce gouvernement, face aux enjeux climatiques et environnementaux, préfère la diversion et la culpabilisation aux actes. Nous verrons si, Monsieur de Rugy qui dit "devoir prendre ses responsabilité face à l’urgence", réorientera l’ensemble des politiques publiques, pour prendre en compte la fin de notre planète et le dérèglement climatique.


imagesVoici quelques pistes de travail : fiscalité écologiste à affecter à la transition énergétique, énergies renouvelables, principes du polleur-payeur, principe de précaution, mobilisation pour la biodiversité, agriculture biologique, transports ferroviaires, revenus dignes aux agriculteurs, la fin de "la bombe" et du nucléaire militaire….Le “nouveau monde” que nous voulons n’est pas celui de la Macronie, mais celui d’une sobriété heureuse  avec une Europe fédérale, politique et sociale ; ce qui permettra d'éviter des conflits pour les ressources et permettra à chacun de vivre dignement. Les Socialistes seront donc vigilants !

 

 

 

Posté par secret ps ctry à 16:03 - Permalien [#]

Les Socialistes sur RMB à propos de la gare

IMG_7331

Les socialistes commentryens montent au créneau pour dénoncer le projet de fermeture du guichet de la gare. Voici leur réaction dans le journal de RMB ce mardi matin.

 

RMB Infos Montluçon, l'actualité de mardi 4 septembre - Infos Montluçon : le journal du jour... toute l'actualité !

RMB Infos Montluçon, l'actualité de mardi 4 septembre, -Deux fourgons volés aux Restos du Coeur à Montluçon, l'un des deux retrouvé incendié à Domérat -Les socialistes commentryens montent au créneau pour dénoncer le projet de fermeture du guichet de la gare -Pas de couac majeur pour la rentrée des classes hier à Montluçon -Au RPI de Buxières/Ygrande, la suppression d'une classe est confirmée -Julian Alaphilippe à l'affût avant la ...

http://www.radiormb.com

 

Posté par secret ps ctry à 09:57 - Permalien [#]

🔊 RJFM// INTERVIEW // Fermeture du guichet de la gare de Commentry : "Où est l'égalité républicaine ?"

IMG_7332il n’y aura donc plus d’accueil physique au guichet de la gare de Commentry, à compter du 1er novembre. Comme à Gannat ou Saint-Germain des Fossés, ce guichet sera tout bonnement fermé. Mais quid des personnes âgées ou n’ayant pas internet ?

C’est la question soulevée hier lors d’une conférence de presse par la section du PS de Commentry-Montmarault. Son responsable Cyrille Darrigade a appelé hier à un front commun, contre cette décision de la SNCF. Il propose une alternative par la vente de billets en ville via les services municipaux.

Voici son interview à écouter ici :

Fermeture du guichet de la gare de Commentry : "Où est l'égalité républicaine ?"

Il n’y aura donc plus d’accueil physique au guichet de la gare de Commentry, à compter du 1er novembre Comme à Gannat ou Saint-Germain des...

http://www.rjfm.net

 

Posté par secret ps ctry à 09:53 - Permalien [#]

lundi 3 septembre 2018

Gare : défendre les intérêts des Commentryens et Commentryennes

IMG_7332Ce jour en gare de Commentry, les Socialistes ont tenu une conférence de presse suscitée à la suite de l'annonce de la fermeture du guichet le 1er novembre prochain.

Durant ce point presse, il a été évoqué :
- le regret de voir fermer le guichet, qui prive d'une présence humaine, réduit le service public alors que la gare et la ligne ont bénéficié de près de 40 millions d'euros d'investissements depuis 2013.
- Les difficultés d'accès aux séniors avec la billetterie automatique. Son utilisation limitée pour les étudiants. Le problème de la dégressivité des tarifs.
- La nécessité de points de vente en ville qui pourraient être pris en charge par la Municipalité.

- Plus généralement, notre volonté de défendre les Commentryens et Commentryennes, qui comme dans de nombreuses villes de taille intermédiaire, doivent subir le retour en arrière de la décentralisation, la métropolisation. Sans compter les incohérences sur la ruralité entre les promesses et les actes.

Par ailleurs, le PS de Commentry a saisi la direction régionale de la SNCF pour s'étonner de cette fermeture aussi rapide que brutale, même si les usages du numérique font que l'achat de tickets se fait désormais davantage en ligne. Rien ne peut cependant remplacer les agents dont le travail est important et a été souligné, tout comme l'intérêt de défendre un service de transport qui répond aux enjeux environnementaux.

 

IMG_7331

Posté par secret ps ctry à 21:18 - Permalien [#]